CARTE. Covid-19 : où le virus circule-t-il le plus en Europe ?

Un coup d’oeil sur la carte du Vieux continent suffit pour comprendre que l’épidémie du Covid-19 est toujours présente. Alors que la France a levé l’obligation du port du masque en extérieur la semaine dernière et retiré son couvre-feu, l’Europe n’en a pas terminé avec la crise sanitaire. Si plus de 32 millions de Français ont actuellement reçu une première dose du vaccin, le chemin reste long avant d’atteindre l’immunité collective qui permettra de défaire le variant Delta – qui s’est installé dans plusieurs pays. Initialement détecté en Inde, il devrait représenter 90% des nouveaux cas de Covid-19 dans l’Union européenne d’ici fin août.  

Là où le variant s’installe, les courbes de l’épidémie repartent de plus belle. Au Royaume-Uni, la crainte d’une quatrième vague s’installe dans tous les esprits. Quelques semaines ont suffi à la nouvelle souche pour écraser ses concurrents et devenir le variant majoritaire – représentant plus de 90% des nouvelles contaminations. Malgré l’avancement de la campagne de vaccination – six Britanniques sur dix sont entièrement vaccinés – le Royaume-Uni est confronté depuis quelques semaines à une poussée des contaminations attribuée au variant Delta.  

Covid-19 : le taux d’incidence en Europe

Flourish

Pour visualiser le graphique, cliquez ici. 

Offre limitée. 2 mois pour 1€ sans engagement

Endeuillé par plus de 128 000 morts, le pays a enregistré plus de 16 700 nouveaux cas de coronavirus jeudi 24 juin. Les personnes les plus contaminées sont les jeunes qui n’ont pas eu d’injection. Le Premier ministre Boris Johnson a lancé un appel à la population pour accélérer la prise de rendez-vous. « C’est crucial », a-t-il dit en demandant aux Britanniques de continuer à venir pour la deuxième dose. La relance de l’épidémie outre-Manche a poussé la chancelière allemande Angela Merkel à demander mercredi, au Parlement allemand, que les 27 pays de l’Union européenne, dont le Royaume-Uni ne fait plus partie, s’accordent pour imposer une quarantaine aux voyageurs britanniques pour éviter l’importation du variant Delta, beaucoup plus contagieux, sur le continent. 

« Je regrette que jusqu’ici nous ne soyons pas parvenus à une attitude commune des Etats membres concernant les règles de voyage », avait-elle déclaré la veille. 

La situation s’aggrave au Portugal

Plus au sud, un autre pays est confronté à une recrudescence de l’épidémie : le Portugal. Avec environ 130 nouveaux cas pour 100 000 habitants sur quatorze jours, le Portugal affichait jeudi le taux d’incidence le plus élevé des 27 pays de l’Union européenne, avec un peu plus de 1 500 nouveaux cas en 24 heures. Ces chiffres épidémiologiques restent ainsi à leur plus haut niveau depuis la fin février. Le gouvernement portugais a donc pris des mesures. Jeudi, l’exécutif a décidé d’interrompre la levée progressive des restrictions sanitaires dans l’ensemble du pays, et même de les resserrer dans la ville de Lisbonne. 

En pleine saison touristique, la capitale portugaise et la station balnéaire d’Albufeira, dans la région de l’Algarve, sont deux des trois municipalités du pays où les cafés, restaurants et commerces verront à nouveau réduits leurs horaires et leur capacité d’accueil. « C’est un signe que la situation s’aggrave dans notre pays », qui traverse « un moment critique », a déclaré la ministre porte-parole du gouvernement, Mariana Vieira da Silva, à l’issue de la réunion hebdomadaire de l’exécutif socialiste. L’interdiction des déplacements entre la région du grand Lisbonne et le reste du pays pendant le week-end sera maintenue, en tant que « mesure de contention du variant Delta ». 

La Grèce, l’Espagne et l’Italie tombent le masque

Dans le reste de l’Europe, l’île de Chypre est le troisième pays à avoir le taux d’incidence le plus élevé avec 101 nouveaux cas pour 100 000 habitants, en moyenne sur les sept derniers jours. Si le pays a enregistré 175 nouveaux cas de Covid-19 au 24 juin dernier (contre 76 au 18 juin), il faut mettre ces données en parallèle avec son faible nombre d’habitants (875 000). En Espagne, la situation sanitaire est en nette amélioration, le pays enregistrant 3429 cas enregistrés le 23 juin, contre 5000 dix jours auparavant. Les Espagnols s’apprêtent aussi à tomber les masques dans les espaces publics à l’air libre à partir du 26 juin. Une mesure déjà en vigueur depuis jeudi en Grèce, où la situation s’améliore également. L’Italie, elle, doit sauter le pas lundi. A cette date, toutes les régions du pays devraient être classées en zone blanche, selon les prévisions des experts.  

L’application L’Express

Pour suivre l’analyse et le décryptage où que vous soyez

Télécharger l’app

Les Vingt-Sept se sont récemment mis d’accord pour coordonner leurs mesures afin de faciliter les voyages dans l’UE pendant l’été avec l’adoption du certificat Covid, mais prévoient la possibilité de réintroduire des restrictions en cas d’émergence d’un variant. A partir du 1er juillet, une personne munie d’un certificat Covid européen, attestant soit qu’elle a été vaccinée, soit qu’elle a passé un test négatif, soit qu’elle est immunisée à la suite d’une infection, devrait pouvoir voyager dans l’UE sans subir de restrictions telles que des tests supplémentaires ou une quarantaine. 

Opinions

Chronique

par Bruno Tertrais

Le meilleur des mondes

Par Sylvain Fort

Ultimatum

par Christophe Donner

Sans détour

Abnousse Shalmani