LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

12h32 : Anne Hidalgo souhaite un débat télévisé entre les candidats de la gauche

La maire de Paris et candidate désignée par le PS a estimé que l’union de la gauche souhaitée par Christine Taubira ne pourra se faire qu’ «à travers un vote, qui soit précédé pas un certain nombre de débats ». Elle propose justement que tous les candidats déclarés à gauche débattent ensemble à la télévision, ce qui permettra, elle l’espère, de « faire émerger les convergences » entre chacun. Elle a évoqué plusieurs pistes de discussion, dont le pouvoir d’achat, les jeunes ou encore les passoires thermiques.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

12h17 : Smic, temps de travail travail… Yannick Jadot dévoile ses propositions pour « pour réconcilier le travail et le mieux-vivre »

Le candidat écologiste a présenté ce vendredi matin ses propositions « pour réconcilier le travail et le mieux-vivre dans un monde en transition ». Un objectif qui passera par quatre axes. Le premier vise à « répartir équitablement le fruit du travail » en augmentant le Smic de 125 euros net dès l’été 2022, pour qu’il atteigne 1 500 euros net à la fin du mandat. Le deuxième consiste à améliorer la santé au travail en faisant des « charges lourdes, postures pénibles, vibrations, et expositions aux produits chimiques des facteurs de pénibilité ».

Yannick Jadot veut aussi que la moitié du conseil d’administration ou de surveillance des grandes entreprises soit composée de représentants de salariés. Enfin, s’il est élu président, l’eurodéputé EELV compte lancer « une convention citoyenne sur le temps de travail » pour tendre vers sa diminution.

11h30 : Yannick Jadot « ne retournera pas dans une primaire »

Yannick Jadot, le candidat écologiste, a rapidement réagi à la déclaration de Christiane Taubira. Il a confirmé à l’issue d’une conférence de presse qu’il ne « retournera pas dans une primaire ». Et il y a fort à parier qu’il refusera de s’effacer au profit d’une autre personnalité de la gauche. Selon lui, les propositions des autres candidats sur le climat et sur l’Europe ne sont « pas à la hauteur ».

« Attention à ne pas détourner l’attention des Françaises et des Français de nos propositions pour résoudre des candidatures dans l’impasse », a-t-il prévenu. Il a critiqué un « pseudo débat programmatique » et rappelé que les autres candidats de la gauche n’ont voulu dialoguer avec son parti que tardivement.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

11h25 : Christiane Taubira « envisage d’être candidate » mais « pas une candidate de plus »

Comme prévu, Christiane Taubira a pris la parole sur Facebook pour annoncer qu’elle envisageait d’être candidate. Elle a estimé qu’il existait déjà « des candidatures de personnes de grandes valeurs » à gauche. Mais elle a constaté « l’impasse » à gauche et se dit prête à prendre ses responsabilités. « Je ne serai pas une candidate de plus. Je mettrai toutes mes forces dans les dernières chances de l’union », a-t-elle précisé. Elle a donné rendez-vous aux électeurs « à la mi-janvier ». En clair, elle se donne un mois pour rassembler les forces de gauche.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

10h25 : Christiane Taubira devrait proposer sa candidature

Selon Le Figaro, Christiane Taubira va bien proposer sa candidature à l’élection présidentielle ce vendredi. Elle devrait prendre la parole entre 10h et midi, probablement sur les réseaux sociaux. Selon nos confrères, elle pourrait conditionner sa candidature à une union de la gauche. Elle pourrait choisir la Primaire populaire comme processus de sélection. 

9h41 : 2,2 millions de personnes ont écouté Eric Zemmour sur C8 jeudi

Le candidat d’extrême-droite Eric Zemmour était jeudi soir invité sur C8 dans l’émission Face à Baba. Le programme a été suivi par 2,21 millions de téléspectateurs (10,5% de PDA). Comme l’a remarqué le journaliste du Parisien Benoît Daragon sur Twitter, la chaîne appartenant au groupe Canal a fait le choix de ne caler aucune coupure pub entre 20h45 et 22h40, période pendant laquelle l’ancien polémiste de CNews intervenait.

9h28 : « On ne bricole pas un rassemblement de circonstance à quatre mois de l’élection »

La députée insoumise Danièle Obono a partagé sur Twitter son opinion sur un éventuel rassemblement de la gauche, avant la prise de parole de Christiane Taubira. La parlementaire LFI a estimé que l’ex-garde des Sceaux était « une personne respectable » mais lui a reproché d’avoir fait partie de la majorité de François Hollande, qui a selon elle mené une « politique de droite » ayant permis à Emmanuel Macron d’accéder au pouvoir.

« Nous proposons la rupture, elles la continuité et l’accommodement », a écrit Danièle Obono au sujet de Christiane Taubira et d’Anne Hidalgo. Pour elle, « un rassemblement de circonstance à quatre mois de l’élection » « ne va pas convaincre les masses populaires ».

9h12 : Le Maire attaque Zemmour dans un « late night show » américain

Le ministre de l’Économie et des Finances a participé jeudi soir au Daily Show, une émission satirique américaine présentée par Trevor Noah et très suivie de l’autre côté de l’Atlantique. Après être brièvement revenu sur le rôle que devait jouer la France pour rendre l’Europe « plus forte » et « plus indépendante », il a évoqué Eric Zemmour, qu’il a ironiquement comparé à Zorro.

Selon lui, le candidat d’extrême-droite « prétend rassembler les gens alors qu’il les divise » et nourrit « leurs peurs ». Bruno Le Maire a admis que l’identité était une question sensible en France et a indiqué qu’il voulait « éviter une expérience à la Trump ».

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

8h52 : La candidature de Zemmour est « la meilleure alliée du système » selon Bardella

Le candidat d’extrême-droite Eric Zemmour était jeudi soir sur le plateau de Cyril Hanouna sur C8. A cette occasion, il a  « avoué que, sans sa candidature, Marine Le Pen est assurée d’être au second tour », estime Jordan Bardella. Le président du Rassemblement national pense que sa candidature « va permettre à Valérie Pécresse ou Emmanuel Macron d’être élue ou réélu », raison pour laquelle elle serait « la meilleure alliée du système ». « Celui qui a le plus de chances de battre Emmanuel Macron, c’est Marine Le Pen », a martelé l’eurodéputé RN, qui pense que « toutes les voix patriotes » doivent aller vers elle.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

8h44 : Pour Royal, la candidature de Taubira n’a du sens « que si tout le monde se rassemble »

Invitée ce vendredi matin sur LCI, l’ancienne ministre socialiste de l’Environnement et de l’Energie a jugé qu’une candidature de Christiane Taubira pourrait être « une solution s’il y a une dynamique d’union ». « Ça n’a de sens que si tout le monde se rassemble, éventuellement autour d’elle », a ajouté Ségolène Royal. Elle a assuré qu’elle ne savait pas ce qu’allait annoncer l’ex-ministre de la Justice.

Il est important que les électeurs de gauche aient quelqu’un pour qui voter

Ségolène Royal

8h22 : Julien Denormandie défend le bilan de Macron

« Emmanuel Macron a réformé beaucoup plus que la droite ne l’avait fait », a taclé Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, ce vendredi matin sur CNews. Des propos qui font référence à ceux de Valérie Pécresse, la candidate de la droite, jeudi soir sur le plateau du JT de France 2.  « Il n’a pas réformé, il ne réformera plus », avait-elle lancé, en parlant du chef de l’Etat. Julien Denormandie lui a répondu en évoquant « la réforme de la SNCF » ou encore celle  « de l’assurance-chômage ».

7h54 : Marine Le Pen a trouvé son slogan de campagne

Selon une information du Point, la candidate Rassemblement national a choisi « Une femme d’État » comme slogan de campagne. Une décision prise il y a quelques jours déjà, Marine Le Pen étant actuellement en déplacement à Mayotte et à la Réunion. Son affiche, qui marquera sa réelle entrée en campagne, sera présentée le 15 janvier prochain à Reims lors de sa «convention présidentielle », où elle doit détailler la quasi-intégralité de son programme.

7h35 : Taubira rompt le suspense sur sa candidature, Hidalgo et Jadot donnent une conférence de presse

Christiane Taubira annoncera ce vendredi sur les réseaux sociaux « la nature de son engagement dans la campagne », citant un proche de l’ancienne garde des Sceaux. L’hypothèse de la candidature de Christiane Taubira pour rassembler la gauche a enflé ces derniers jours.

Selon des informations de Franceinfo, elle a récemment contacté Anne Hidalgo, Jean-Luc Mélenchon et Yannick Jadot. Christiane Taubira est la personnalité politique qui suscite la plus forte adhésion chez les sympathisants de gauche, selon le Baromètre politique Odoxa-Mascaret pour notre journal et Public Sénat publié mardi. Mais un sondage OpinionWay publié mercredi ne lui accorde que 2% des intentions de vote au premier tour.

Anne Hidalgo tiendra par ailleurs une conférence de presse à midi « pour préciser les conditions de réussite » d’une primaire ouverte. Yannick Jadot présentera quant à lui à 10h30 son projet pour « réconcilier travail et mieux-vivre dans un monde en transition ».

7h30 : Les invités des matinales ce vendredi

 8h15 – CNEWS – Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation

 8h30 – LCI – Ségolène Royal, ancienne ministre de l’Environnement et de l’Energie

 8h30 –  RMC/BFMTV – Jordan Bardella, président du Rassemblement national

 8h30 – Franceinfo – Jean-Baptiste Lemoyne, ministre délégué chargé du Tourisme, des Français de l’Etranger et de la Francophonie et ministre délégué chargé des Petites et Moyennes Entreprises 

Ce qu’il faut retenir de la journée de jeudi

  • Emmanuel Macron a donné une interview mercredi soir à TF1 et LCI. Selon les chaînes, 4,2 millions de téléspectateurs ont regardé cet entretien.
  • Le Pen, Jadot, Zemmour, Mélenchon… A gauche comme à droite, son intervention a été vivement critiquée. Les candidats à l’élection présidentielle ont notamment reproché à Emmanuel Macron d’avoir trop parlé de lui, d’avoir omis certains sujets qu’ils jugent clés, ou encore d’entretenir le mystère autour d’une candidature selon eux évidente.
  • 6 Français sur 10 n’ont pas été convaincus par les propos du président selon un sondage Odoxa Backbone Consulting pour Le Figaro, soit «le plus bas niveau enregistré sur toutes ses interventions depuis le début de la crise sanitaire.
  • Valérie Pécresse est à nouveau donnée au second tour, dans un sondage OpinionWay pour CNews, Les Echos et Radio Classique. Avec 17% de voix au premier tour, elle devancerait Marine Le Pen (16%), mais resterait derrière Emmanuel Macron (24%).

7h25 : Bienvenue dans ce live consacré l’actualité politique et à la campagne en vue de l’élection présidentielle de 2022.

Anne Hidalgo veut un débat télévisé entre tous les candidats de la gauche