LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Que faire de cette immense salle qui accueillait le Tiger World ? La question s’est posée, elle a trouvé une réponse. À partir de ce mercredi 30 juin, le zoo d’Amnéville propose « la plus grande expérience de réalité étendue au monde ». Qu’est-ce donc ? Du cinéma holographique grand format.

« Nous disposons d’un écran holographique de 300 m2 , un canevas de projection 3D de 400 m2 , 250 000 lumens de lumière et 16 000 watts de son, détaille Dominik Zwerger, directeur général de Prudentia Capital. Cette société de gestion indépendante a racheté le zoo en mars 2020, soit une semaine avant le premier confinement. « Nous sommes là pour permettre aux entreprises en difficulté de rebondir », a-t-il expliqué. Afin de surmonter la crise sanitaire, il faudra plusieurs rebonds. Cette attraction inédite intègre la nouvelle stratégie.

« C’est un complément* au parcours du visiteur dans le parc, il permet de découvrir la réalité de la vie animale », souligne Albane Pillaire , la directrice. Le spectacle suit la trame pédagogique de préservation de l’environnement, que la nouvelle direction du zoo a entreprise.

Guiness des records

Pour concevoir ce spectacle, Prudentia Capital a travaillé avec Bluebox et Extended, « experts mondiaux des shows hologrammes» , précise le directeur général, qui ne dévoilera pas le montant de l’investissement. Dans les coulisses, des ordinateurs, les systèmes de projection se sont implantés à la place de la cage aux tigres.

Birger Wunderlich dévoile une activité de longue haleine, qui s’est déroulée au zoo, sur plusieurs mois, pour donner vie aux différentes espèces. Un travail réalisé en collaboration avec les éthologues et les responsables animaliers du zoo. «  Les tailles de cette structure et des hologrammes », insiste le concepteur, « sont les plus grandes du monde. D’ailleurs, nous aimerions entrer dans le Guiness des records.»

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

Le spectacle

Quand la lumière de la salle s’éteint, c’est certain, le spectateur en prend plein la vue. La qualité des images, les effets visuels, leur envergure… on en reste bouche bée. L’ours blanc, le boa, le lynx et tous les animaux qui apparaissent au fur et à mesure semblent à portée de main du spectateur. La musique rythme leur mouvement, les satellites semblent flotter au-dessus de nos têtes. La technologie de pointe est bluffante.

Un bémol, : il n’y a pas d’histoire. Il manque un arrière-plan. Les différentes espèces apparaissent à l’écran les unes après les autres, comme extraites de leurs milieux naturels, et c’est bien dommage. Le concepteur a déjà annoncé qu’il entendait améliorer la projection. « Nous voulons créer une interaction avec les personnes physiques et les animaux. »

*Le film holographique est accessible au prix de 5 € par adulte et de 3 € pour les enfants de moins de 12 ans.

Amnéville. Le “plus grand cinéma holographique du monde” débarque au zoo d’Amnéville