LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

DÉCRYPTAGE – Le carnet de rappel numérique est pourtant toujours obligatoire à l’intérieur de ces établissements. Explications.

«Un QR code? Nous n’en avons pas, admet le serveur. Je crois bien que le patron a jugé que c’était trop cher.» La scène se déroule devant un bar situé dans les environs du Sacré-Cœur (XVIIIe arrondissement de Paris). Dans ce quartier touristique et jalonné de restaurants, on s’efforce bien de faire respecter les mesures sanitaires qui ont conditionné la reprise d’activité: le staff veille à ce que les clients portent le masque en allant aux toilettes et à ce qu’ils ne soient pas plus de six par table. Mais une mesure semble faire défaut: l’affichage du QR code. Celui-ci permet aux clients installés à l’intérieur de s’inscrire sur un carnet de rappel numérique lié à l’application TousAntiCovid pour signaler un cas de contamination et prévenir toutes les personnes simultanément présentes dans l’établissement.

D’un restaurant à l’autre, on peine pourtant à apercevoir ce QR code, pourtant gratuit et obligatoire. Dans un petit bar convivial situé plus loin, la serveuse s’accoude au comptoir avec

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 75% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

le grand flop des QR codes dans les bars et restaurants