LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

«Ne seront pas pris en charge par l’Assurance maladie les tests PCR et antigéniques réalisés par les Français souhaitant revenir en France», a déclaré le ministre de la Santé.

C’est non. Interrogé dans Le Parisien ce jeudi, le ministre des Solidarités et de la Santé a rappelé que les touristes français souhaitant réaliser un test PCR ou antigénique pour revenir sur le territoire national devront sortir leur portefeuille. «Ne seront pas pris en charge par l’Assurance maladie les tests PCR et antigéniques réalisés par les Français souhaitant revenir en France», a déclaré Olivier Véran.

Le ministre précise à nos confrères que les «démarches de nature plus administratives, telles que la possibilité de prendre un avion», ne permettent pas de se faire rembourser son test, «à ce stade». L’assuré doit donc sortir son portefeuille dans le pays de destination pour se faire tester, ou être vacciné et présenter un schéma vaccinal complet.

Dans le détail, les seuls tests réalisés dans un État européen ou en Suisse qui peuvent être pris en charge par l’Assurance maladie sont ceux «à caractère administratif (obligatoires pour entrer sur le territoire de certains États), et les tests à caractère médical (présence de symptômes)», précise Ameli. Dans ce cas, l’individu doit présenter sa carte européenne d’assurance maladie, ou renvoyer a posteriori des documents à l’administration.

En dehors de l’Union européenne et de la Suisse, les conditions de prise en charge sont plus restreintes : «seuls les tests à caractère médical, urgent et inopiné seront pris en charge à hauteur de 27 % du montant de la dépense dans la limite maximale d’un montant de 35 euros». Dans ce cas, un justificatif pouvant prendre la forme «d’une prescription médicale ou d’un certificat médical» doit être joint.

les tests réalisés à l’étranger ne seront pas remboursés, rappelle Véran