LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Par Hervé Rousseau

Publié
il y a 4 minutes, Mis à jour il y a 4 minutes

La pression des investisseurs sur les conglomérats est de plus en plus forte. imageteam/imageteam – stock.adobe.com

ANALYSE – Sous leur pression, ces ensembles hétérogènes sont de plus en plus nombreux à se scinder.

Les conglomérats, ces groupes géants présents dans des activités très variées, semblent passés de mode en Bourse. Coup sur coup, en novembre, trois de ces mastodontes, deux américains (General Electric et Johnson & Johnson) et un japonais (Toshiba) ont décidé de se scinder en plusieurs sociétés distinctes. Un choix largement imposé par les marchés financiers qui appliquent de sévères décotes à ces ensembles hétérogènes à la stratégie souvent difficilement lisible. La pression des investisseurs sur les conglomérats n’est pas nouvelle, mais elle se fait de plus en plus forte. «Les marchés ont beaucoup grimpé et il est de plus en plus difficile pour les investisseurs de trouver de la valeur», expliquent les spécialistes de Tikehau Capital.

Ces derniers mois, les indices ont été portés par des politiques monétaires et budgétaires volontaristes et par le vif rebond de la croissance après le choc provoqué par le Covid-19. Mais, désormais, les marchés entrent dans une phase plus délicate, avec

Cet article est réservé aux abonnés Figaro Bourse. Il vous reste 80% à découvrir.

Bourse et placements

Le meilleur du conseil boursier : 1€ seulement

annulable à tout moment

Déjà abonné au Figaro Bourse ?
Connectez-vous

- A word from our sposor -

spot_img

Les conglomérats n’ont plus la cote auprès des investisseurs