LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Par Loïc Danton

Publié
il y a 1 heure, Mis à jour il y a 11 minutes

Les Bourses européennes enregistrent de fortes baisses ce vendredi, affectées par les inquiétudes autour de la Covid-19. 355157744/OSORIOartist – stock.adobe.com

Alors que la résurgence de l’épidémie de Covid-19 semble incontrôlable en Europe, la peur d’un retour des mesures restrictives plombe le CAC 40.

C’est un choc. Alors que le CAC 40 tutoyait ses plus hauts historiques, il décroche ce matin de plus de 4%!

Les investisseurs pensaient en avoir terminé avec la pandémie de Covid-19 grâce aux campagnes vaccinales, mais la cinquième vague en cours en Europe déjoue les scénarios optimistes et fait peser une menace bien réelle sur l’économie.

Déjà de nouvelles mesures restrictives

En France, le gouvernement a annoncé une nouvelle campagne pour la 3ème dose vaccinale, un renforcement du port du masque dans les lieux en intérieur, mais exclut pour le moment des mesures plus coercitives.

Une position intenable pensent visiblement les investisseurs, qui redoutent une nouvelle mise à l’arrêt de l’économie.

En Autriche, un nouveau confinement global a d’ailleurs été décrété depuis le 22 novembre, et les Pays-Bas s’apprêtent à annoncer ce vendredi un renforcement des restrictions sanitaires pour lutter contre la flambée des cas dans le pays.

Mais l’élément déclencheur de cette déroute boursière semble être l’annonce de l’émergence d’un nouveau variant particulièrement contagieux en Afrique du Sud.

Appelé B.1.1.529, il présente un potentiel de propagation très rapide, selon les scientifiques, qui ignorent à ce stade si les vaccins actuels sont efficaces contre lui.

Conséquence immédiate, Matignon a annoncé la suspension des arrivées en provenance d’Afrique australe, une décision qui suit celle de Londres qui a interdit l’entrée au Royaume-Uni de tous les voyageurs en provenance de six pays de cette région.

L’Allemagne a fait de même pour l’Afrique du Sud, tandis que l’Italie a étendu la mesure à sept pays du sud de l’Afrique, et que la Commission européenne a proposé de suspendre les vols en provenance de cette partie du monde.

L’aéronautique et les loisirs en première ligne

Sans surprise, ce sont les valeurs liées aux voyages et aux loisirs qui sont les plus touchées par cette nouvelle donne.

L’aéronautique est en première ligne: Airbus enregistre le plus fort recul
(-10,7%), suivi de Safran (-10,1%), quand Air France cède 7,7%.

Le secteur de la restauration n’est pas épargné, avec des replis de 8,1% pour Elior et de 5,8% pour Sodexo, de même que l’hôtellerie, à l’image d’Accor qui baisse de 5,9%.

Seules surnagent quelques valeurs liées à la santé et logiquement sensibles à la lutte contre la Covid-19: Eurofins Scientific (+6,7%), Biomérieux (+5,1%) ou encore Sartorius Stedim (+4,8%).

un nouveau variant inquiétant fait chuter l’indice parisien