LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Le surcoût lié à la crise a atteint 17,5 milliards, selon la Commission des comptes de la Sécurité sociale, sans prendre en compte les mesures du «Ségur de la santé» à destination des soignants.

On y était presque. En 2019, les finances de l’assurance-maladie, plombées depuis de nombreuses années par des dépenses bien supérieures aux recettes, étaient sur le point de s’équilibrer. Début 2020, tout allait encore plutôt bien… jusqu’au déferlement du Covid-19. Au final, l’équilibre qui n’a plus été atteint depuis 1988 ne le sera pas davantage avant la fin de la décennie, estime dorénavant le Haut Conseil du financement de la sécurité sociale.

Pas de miracle donc à attendre en 2022. La Caisse nationale de l’assurance maladie (Cnam), qui doit néanmoins chaque année présenter ses propositions pour «améliorer la qualité du système de santé et maîtriser les dépenses», s’apprête à présenter son rapport. Le document, qui sera remis au conseil de l’organisme le 2 juillet pour validation, avant d’être présenté aux députés dans le cadre de la préparation du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2022, procède d’abord à un état des lieux chiffré.

En 2020, l’Assurance-maladie

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 69% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous

La crise sape l’espoir de retour à l’équilibre rapide des comptes de l’assurance-maladie