LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

L’État oblige depuis le 1er janvier 2021 l’identification de tous les cycles neufs achetés chez un commerçant. Une opération réalisable chez seulement six opérateurs agréés, dont l’enseigne sportive.

C’est un véritable fléau. Chaque année, plus de 300.000 vélos sont déclarés volés, selon une étude de l’Insee. Et sur les 100.000 retrouvés, très peu sont restitués à leurs propriétaires, faute d’identification possible. Pour y remédier, le gouvernement a rendu obligatoire depuis le 1er janvier 2021 le marquage des cycles vendus neufs par des commerçants, dans le cadre de la loi d’orientation des mobilités (LOM). Cette opération pourra désormais se faire chez Decathlon.

L’enseigne sportive fait partie des six opérateurs d’identification agréés dont Bicycode, MFC, Paravol, Recobike, Auvray Security. Concrètement, cet agrément permet à ces opérateurs de délivrer des identifiants inscrits dans le Fichier national unique des cycles identifiés (FNUCI) géré par l’Association de promotion et d’identification des cycles et de la mobilité active (APIC). Cet identifiant, un code unique de format alphanumérique à dix caractères donnant accès au nom, prénom, téléphone, courriel de l’acheteur mais aussi au type de cycle, la marque, le modèle et la couleur, est ensuite inscrit sur le cadre du vélo, afin qu’il soit visible sans difficulté. Chez Decathlon, le marquage sera «réalisé via un procédé d’étiquette permanente “sur vernis”, garantissant ainsi une étiquette durable, sans dénaturer le design du vélo», indique l’enseigne.

Dissuader et faciliter la restitution

Ce marquage a pour objectif premier de «dissuader les malfaiteurs et faciliter la restitution des vélos à leurs propriétaires», indique l’APIC sur son site internet. Il permet ainsi de suivre le vélo qu’il soit volé ou revendu. En effet, si un propriétaire souhaite céder sa bicyclette, il doit le déclarer auprès de l’opérateur agréé lui ayant fourni l’identification et indiquer à l’acquéreur le numéro de l’identification.

Si le marquage était depuis le 1er janvier 2021 réservé aux cycles neufs vendus par un commerçant, cette obligation sera étendue à ceux d’occasion vendus par des professionnels à partir du 1er juillet. Seuls les vélos pour enfants (dont les roues sont de diamètre inférieur ou égal à 40,64 cm, soit 16 pouces) ne sont pas concernés par la mesure.

Chez le vendeur d’articles sportifs, le prix du marquage est compris dans l’achat de toutes les petites reines neuves après le 1er janvier 2021, même pour celles achetées dans une autre enseigne. «Il suffira, si l’étiquetage n’a pas été réalisé, de se rendre dans le magasin le plus proche avec la preuve d’achat, sans aucun frais», précise Decathlon. Dans le cas d’un vélo d’occasion, acheté après le 1er juillet 2021, «le marquage sera fait automatiquement en magasin». Si le vélo a été acheté avant cette date, le coût sera de 10 euros.

Pour lutter contre le vol, Decathlon devient un opérateur agréé du marquage de vélo