LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Le chiffre d’affaires du groupe a bondi de 30%, à 22,6 milliards de dollars, sur les trois mois allant de mars à mai par rapport à la même période en 2020.

Fedex a dévoilé jeudi des résultats supérieurs aux attentes, le groupe américain de transports de lettres et colis continuant à profiter de l’envolée du commerce en ligne malgré une hausse des coûts salariaux.

Dopé par les nombreuses commandes d’internautes ayant pris l’habitude de faire leurs emplettes en ligne pendant la pandémie, le chiffre d’affaires du groupe a bondi de 30%, à 22,6 milliards de dollars, sur les trois mois allant de mars à mai par rapport à la même période en 2020. Fedex, qui avait perdu 334 millions de dollars un an plus tôt, a dégagé un bénéfice net de 1,87 milliard. Rapporté par action et hors éléments exceptionnels, la référence à Wall Street, son bénéfice s’est affiché à 5,01 dollars, contre 4,99 dollars attendus par les analystes.

La progression du bénéfice opérationnel «est principalement due à la croissance des volumes ainsi qu’à la gestion disciplinée des revenus et du portefeuille», a indiqué le groupe dans un communiqué. «Ces facteurs ont été partiellement contrebalancés par les coûts dépensés pour soutenir une forte demande, une augmentation des charges de rémunération variable et des taux de main-d’oeuvre plus élevés», est-il ajouté. Les revenus tirés des services express ont plus que doublé sur un an, «tirés par la croissance exceptionnelle des exportations à l’international et des services de transports de colis aux États-Unis», remarque Fedex.

Les activités de transports à tarif économiques ont de leur côté progressé de 27% pour atteindre un niveau inédit, soutenu par les envois entre entreprises et une hausse des prix de 14%. Le chiffre d’affaires des services de fret a aussi atteint un record. Sur l’ensemble de son année fiscale se terminant fin mai, Fedex a vu son chiffre d’affaires progresser de 21% à 84 milliards de dollars et son bénéfice net quadrupler à 5,23 milliards.

Des prévisions qui dépassent les attentes de Fedex

Les prévisions du groupe ont aussi dépassé les attentes: Fedex anticipe un bénéfice par action ajusté compris entre 20,50 et 21,50 dollars, là où les analystes escomptaient 20,48 dollars. Cela ne semblait pas suffire aux investisseurs de Wall Street, où le titre reculait de 4,2% dans les échanges électroniques suivant la clôture de la Bourse.

L’entreprise prévoit d’investir 7,2 milliards de dollars sur l’année fiscale en cours, en particulier pour accélérer l’expansion de ses capacités, moderniser ses entrepôts et camions, et augmenter l’automatisation de certaines tâches.

Fedex toujours porté par l’envol du commerce en ligne, les coûts salariaux pèsent