LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

L’abstention est le premier parti de France. On l’a constaté lors du premier tour des élections régionales et départementales de dimanche dernier. C’est vrai particulièrement dans l’ancien bassin houiller lorrain. Forbach enregistre les taux les plus élevés d’abstentionnistes dans le Grand Est, malgré un nombre important de candidats. Aux Régionales, l’abstention est de 82,69 % dans la ville sous-préfecture. C’est 80,75 % aux Départementales.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

Des taux à plus de 75 % depuis 2010

En réalité, le phénomène existe depuis plus de dix ans sur ce territoire, qui se sent souvent délaissé, complexé. Le drame de la fermeture des mines a plombé l’économie locale et fait exploser le chômage. Désabusés, les habitants de la région de Forbach ne croient plus en la politique, en la capacité des élus à améliorer leur quotidien. Dès 2010, aux élections régionales déjà, Farébersviller se signalait avec un taux d’abstention de 79,84 %. Record national à l’époque ! Rebelote en 2015. Toujours aux Régionales, cette fois c’est Behren-lès-Forbach qui fait triompher l’indifférence électorale avec 76,06 % d’abstentionnistes. Les élections intermédiaires sont les plus pénalisées en termes de participation. Mais cette désaffection a contaminé des scrutins majeurs. Aux législatives de 2017, à Behren, 76,17 % des électeurs ne sont pas allés voter au second tour. 78 % au premier tour. Pour l’élection du député, les votants n’étaient pas beaucoup plus nombreux à Forbach : 65,83 % d’abstention au second tour. Plus proches de nous, les municipales de 2020 ont été un fiasco du point de vue de la participation. Certes, le contexte sanitaire, avec la crise du coronavirus, a joué. Mais le maire de Forbach n’a été élu que par 33,72 % des électeurs.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

« Associer davantage les citoyens aux décisions »

« Il y a un travail de fond à faire, y compris en dehors des périodes électorales. Il faut parler aux électeurs, aller au contact. Peut-être qu’il faudrait davantage d’instruction civique à l’école », avance Christophe Arend, député de Forbach et candidat aux Régionales. « Il faut faire de la pédagogie. Il faut expliquer aux gens que les compétences de la Région et du Département concernent notre quotidien avec les lycées, les collèges, les routes, le social, la santé, etc. Le contexte actuel n’a pas aidé. Les citoyens sont plus préoccupés par la sortie de crise sanitaire », poursuit Alexandre Cassaro, maire de Forbach , candidat aux Régionales. Gilbert Schuh, candidat aux Départementales , pense qu’il faut davantage « consulter et associer les citoyens aux décisions et grands projets du territoire ». Le maire de Morsbach estime qu’il faut moderniser le processus démocratique. Le vote électronique, à distance, pourrait-il être une solution ? Les élus de Forbach sont prudents à ce sujet. « Je suis attaché au vote traditionnel, qui garantit la confidentialité du vote et la neutralité du lieu », déclare Alexandre Cassaro.

la région de Forbach est championne de l’abstention depuis plus de dix ans